Le label
Véritable artisan

Reproduction interdite sans autorisation

Préambule

Depuis la nuit des temps les artisans boulangers, pâtissiers et confiseurs confectionnent des produits de qualité.
 
Depuis quelques décennies, la libéralisation des marchés, la mondialisation, la globalisation ont poussé toute l’économie vers une course aux profits et à l’industrialisation. Les produits manufacturés et industriels ont maintenant envahi l’ensemble du marché. Certains de ces produits ne correspondent pas à l’éthique que nous devons promouvoir, que ce soit dans la perception artisanale que nous défendons ou par rapport aux matières premières peu respectueuses de la santé et de l’environnement qui sont utilisées par les industriels. La clientèle ne sait plus très bien distinguer le véritable artisan du revendeur.
 
Les responsables associatifs sont conscients de l’évolution des habitudes de consommation et du marché. Le label « Véritable artisan » n’a pas été mis en place pour dénoncer ceux qui complètent leur offre par quelques produits finis, mais tend à récompenser ceux qui font l’effort de proposer à leur clientèle des produits travaillés par l’artisan lui-même ou des articles acquits auprès d’un autre véritable artisan.

But, attribution et périmètre 

Le label « Véritable artisan » a été mis sur pied afin de mettre en exergue la qualité artisanale qui perpétue la tradition et le savoir-faire des artisans boulangers, pâtissiers et confiseurs. Il est attribué sur une base volontaire aux membres de la Société des Artisans boulangers-pâtissiers-confiseurs vaudois (ABPCV), qui en font la demande et qui répondent au présent cahier des charges. Le comité cantonal des ABPCV se détermine sur l’attribution des labels aux entreprises. Il officie comme organe de recours.

Description du label 

Le label est octroyé sous la forme d’un autocollant à mettre en bonne place sur la porte du magasin ainsi que de petites étiquettes à coller sur certains emballages.  

Contrôles

L’entreprise qui ne répond plus ou pas au cahier des charges a l’interdiction d’utiliser le label et l’obligation de retirer immédiatement toutes les marques du label «Véritable artisan ».
 
Les contrôles se font, par la commission du label, de manière inopinée auprès des entreprises qui ont adhéré au cahier des charges. Le membre du comité de direction, responsable de la publicité des ABPCV, est responsable d’organiser les contrôles, pour ce faire il peut mandater un ou plusieurs contrôleurs externes. L’entreprise ne peut pas refuser l’accès de l’ensemble de ses locaux commerciaux aux contrôleurs. Le refus du contrôle entraîne la suppression du label à l’entreprise.
 
Le fait de remettre son commerce ou l’un des magasins de l’entreprise annule l’appartenance du ou des points de vente concernés au label, ceci à la date de la remise. Le nouvel exploitant doit reformuler une demande et répondre au cahier des charges pour obtenir un nouveau label.

Le cahier des charges (résumé)

Les articles d’épicerie ou de kiosque ne sont pas concernés par le label. La revente de produits provenant d’une autre entreprise de boulangerie, de pâtisserie ou de confiserie, est acceptée pour autant que le labélisé produise au minimum 80% de sa production lui-même. 

Domaine de la boulangerie (Entreprises à l'enseigne de boulangerie)
Toutes les pâtes (à pain, à petite boulangerie, à tresses et grosses pièces, à viennoiseries, sucrées, feuilletée, à milan, sablée, etc.), doivent être impérativement confectionnées, pétries et cuites dans l’entreprise. Une seule exception est autorisée : Les produits de petite boulangerie cuits dans la friture.

Domaine de la pâtisserie
Les articles de pâtisserie (pièces à la crème, aux fruits, au beurre, les toutes, les entremets, les tartes, les gâteaux et les petit-fours), doivent être confectionnés dans l’entreprise. 

Domaine de la confiserie (Entreprises à l'enseigne de confiserie)
Les produits de confiserie, les pralinés, les chocolats doivent être entièrement confectionnés dans l’entreprise. 

Domaine du traiteur
Les produits traiteur et les snacks doivent être produits dans l’entreprise. Les pains toast, les pains sandwichs, les pains party, les pâtés les produits en pâte feuilletée, etc. doivent provenir de l’entreprise ou fournis par une autre entreprise artisanale mais doivent toutefois répondre au présent cahier des charges.

Les labélisés actuels

Vous trouverez ci-dessous la liste des entreprises vaudoises labélisées.

Si votre commerce habituel ne s'y trouve pas et qu'il est bien un artisan boulanger ou un artisan confiseur, c'est qu'il n'a pas encore demandé son inscription.  

La liste des labélisés

Si votre magasin habituel n'est pas tenu par un artisan reconnu, posez-vous la question : 

D'où provient la marchandise qu'il me vend ?

Commande d'étiquettes pour les entreprises labélisées