Le Pain d'Or de la Confrérie vaudoise des Chevaliers du Bon Pain

Lors des cérémonies d'intronisation, la Confrérie vaudoise des Chevaliers du Bon Pain attribue le titre suprême de PAIN D'OR à l'artisan boulanger qui aura obtenu la meilleure notation de ses pains. L'artisan ainsi célébré représente le meilleur boulanger du canton de Vaud.

Les artisans nommés Pain d'Or de la boulangerie vaudoise

  • 1994 à 1995 Monsieur Jean-Fred Friederich de Salavaux
  • 1996 à 1999 Monsieur Philippe Pittet de Clarens
  • 2000 à 2005 Monsieur Robert Porchet de Lausanne
  • 2005 à 2008 Monsieur Philippe Guignard d'Orbe
  • 2008 à 2010 Monsieur Jean-Jacques Rey de Lausanne
  • 2010 à 2013 Monsieur Roland Brouze de Vallorbe
  • 2013 à 2015 Monsieur Laurent Buet de Lausanne
  • 2013 à 2015 Monsieur Simon Nicod de Lucens
  • Depuis le 23.09.2017 : Monsieur Jean-Marc Ducrot de Payerne

Pain d'Or 2017 -2019

Boulangerie-pâtisserie
Au Citronnier
Jean-Marc & Hélène Ducrot
rue de Lausanne 30
1530 Payerne
Téléphone: 026 660 21 39

Les anciens lauréats du titre Pain d'Or (ici à Morges en 2015)

Robert Porchet; Roland Brouze; Jean-Jacques Rey; Simon Nicod; Laurent Buet; Jean-Fred Friederich; Philippe Pittet

Photos Yves Burdet - Photogare - Morges - www.photogare.ch

Les propos du récipiendaire du Pain d'Or 2017-2019

Chers confrères, chers dignitaires, cher public,

En ce jour, 23 septembre 2017, à Vevey, j’ai l’impression d’avoir enfin atteint le Graal de la boulangerie artisanale. Ce titre suprême, qui couronne la vie professionnelle d’un artisan, a toujours été un objectif et j’y ai travaillé taxations après taxations pour adapter, améliorer, soigner mes pains. Je suis aujourd’hui très reconnaissant aux évaluateurs d’avoir reconnu ce travail.


Quand je regarde le film de ma vie, je me vois comme un acteur dans une saga qui commence, très jeune, dans les champs de blé de mon oncle. Quand je respire l’odeur de mon pain, à la sortie du four, je sens toujours cette graine dorée par le soleil de la Broye et j’entends encore le bruit caractéristique des moissonneuses-batteuses. Les familles campagnardes n’ayant alors que très peu de moyens, très tôt, nous devions nous prendre en main. Pour moi, cela a été, à 13 ans, mon entrée dans un fournil de boulangerie, à Payerne. Petits travaux ingrats, mais le nettoyage des plaques et les livraisons à vélos m’ont donné l’envie de faire ces beaux pains croustillants que je transportais alors dans mon panier.

Après un apprentissage, ou il m’a fallu vite comprendre que ma passion naissante pour la boulange devait me faire oublier le foot et certaines autres activités sociales, ma vie n’a été que croisées de chemins et choix successifs. Ces voies volontaires que j’ai prises me donnent l’immense joie de me retrouver aujourd’hui à recevoir ce Graal qui me place dans le cercle des artisans reconnus par ses pairs et ses clients.

J’ai eu la chance, durant les 25 années d’exploitation de la boulangerie-tea room «Le Citronnier» à Payerne d’avoir été accompagné par Alexandre, collaborateur modèle qui œuvre avec nous depuis le début, mais également toute ma famille et Hélène, une épouse et une maman exceptionnelle. Sans elle, je n’aurais certainement pas réussi à poursuivre ma formation et à transmettre mon expérience à nos apprentis et à notre personnel. C’est toute une entreprise artisanale qui a fait en sorte que j’obtienne le titre de Chevalier du Bon Pain, en 1998, lors de la 2e Fête du blé et du pain à Echallens et ensuite d’atteindre les 5 étoiles qui sont actuellement apposées sur mon sautoir.

C’est avec dignité et fierté que j’accepte ce titre de Pain d’Or de la boulangerie vaudoise et lui ferai honneur. Il couronne notre volonté de toujours faire notre travail avec soin et respect.

Chers confrères, chers dignitaires, cher public, je vous remercie et vous souhaite une belle journée avec nous pour le 50e anniversaire de notre belle confrérie.